◊ GUERANDE ROME ◊ Par les chemins de la Francigena.

romegue

Soutenez l'action pour la cantine des 169 élèves  :

- en envoyant un chéque à Vahiny Madagascar

 7 place du Marché au Bois, 44350 Guérande 

 

Association loi 1901 : Dons déductibles des impots dans la limite légale autorisée. N'oubliez pas d'indiquer votre adresse pour recevoir votre reçu fiscal.

 

♣  Un Clic sur : liste des étapes.  

          ♣  Un Clic sur F vous avez les dernières infos.

                    ♣  Quelques Nouvelles, un Clic sur Remerciements.

Cette marche fut une très très belle aventure avec des rencontres parfois extraordinaires. Fin novembre voire début décembre il  vous sera proposé une projection avec commentaires. 

                              cpstbernard   pbrencontre

 Un passage émotion et sur toutes les rencontres la plus belle des rencontres sans qui rien ne se serai passé.

 Une marche au long cours, seul, pour le financement des repas de cantine d'enfants malgaches majoritairement orphelins.

Une marche où le pari est le cœur de l'Homme. Partir sans tente ni duvet mais en demandant humblement chaque soir gîte et couvert. A chaque fois que je serai reçu, j'effectuerai un versement de 15€ à l'association vahiny.madagascar.free.fr

Une marche de Guérande à Rome, en passant par Vezelay, le col du Petit St Bernard puis rejoindre la Francigena à Aoste.

« Marcher, c'est d'abord se dépouiller de tout ce qui n'est pas essentiel ». Bernard OLLIVIER.

L'association a besoin de financement. Le plus gros poste du budget ce sont les repas de cantine : pour un mois 5€/enfant. Il n'y a pas d'erreur c'est bien 5€/mois/enfant et pour 10 mois avec 166 élèves cela représente 8 300 €/an.

La préparation de cette marche au long cours représente des instants privilégiés. C'est déjà vivre et s'imprégner du circuit en imaginant les paysages dans leurs saisons.

Le moteur reste le partage au profit des enfants démunies de Madagascar.

La marche apporte calme, sérénité, humilité, mais aussi la réflexion sur un monde fou qui va trop vite, toujours plus pour plus, plus dans le paraître, plus que de raison, ...

L'impression ressentie est que l'individualisme grandissant nous en oublions les autres.

La civilisation est-elle cette course effrénée à une boulimie de consommation, « Lesquelles me semble ne plus exister qu'à travers le miroir déformé que leur tend la Télévision ». Bernard OLLIVIER.

Combien sommes nous à ne plus nous y reconnaître ?

La marche apaise, le chemin vous prend, et le rythme des pensées s'accorde à la vitesse de la marche.

Je ne parle pas d'objectifs à atteindre, mais partager ce qui m'anime en allant à la découverte des autres. La traversée des campagnes et villages engrange une moisson d'images, mais aussi de grandes émotions et petits bonheurs.

Ne me parlez pas d'exploit mais de vivre des moments d'exception. Ce ne sont que 3 mois où il existe tout à porté de mains avec la « Vitale », le plus gros risque proviendrait peut être de l'homme avec ses « travers », mais ici en Europe ! ! !

 

Vous êtes ici : Actualités Année 2016